[TRIBUNE] La légitimité de l’impôt

le 17 mai 2019 | 0 commentaire

abdelali-doumou-509x700.jpg

L’économiste Abdelali Doumou défend l’idée d’une réforme de la dépense publique pour renforcer l’adhésion des citoyens à l’impôt.

[Par Abdelali Doumi, économiste]

La phase I des Assises nationales sur la fiscalité est globalement une réussite. À son actif une première : une large participation des acteurs à la réflexion et aux recommandations ainsi qu’une organisation sans faille. Cependant, le plus dur reste à faire. L’histoire contemporaine du Maroc est riche en enseignements : de nombreuses réformes, prometteuses au départ, ont avorté sous le poids des résistances d’un système administratif immobilisé par de grands enjeux de pouvoir des agents sociaux de l’État.

Les Assises ont permis de montrer que le système fiscal marocain a connu des avancées notoires au cours des deux dernières décennies. Au cours de cette période, les recettes fiscales ont plus que doublé en raison, certes, du dynamisme économique (4,5% de croissance au cours de la décennie 2000), mais aussi grâce à l’amélioration nette du rendement de l’administration fiscale.

Lire la suite sur TelQuel.ma