Vos propositions pour un impôt plus juste

Sawty
Publié par Sawty, le 24 avril 2019

Présentation

Injustices, incohérences, manque d’efficacité… Le système fiscal marocain souffre de nombreuses tares qui impactent aussi bien les citoyens, les entreprises que l’État. Plusieurs institutions (ministère, CESE) ou organisations (CGEM, think tank) s’accordent là-dessus.  

L’iniquité du système actuel engendre notamment l’incivilité fiscale, et in fine un manque à gagner pour tout le monde. Pourtant, bien pensé et bien dosé, l’impôt pourrait être un levier pour l’amélioration des services publics et le financement d’une politique sociale efficace.

C’est le sujet de la première consultation de Sawty. Une thématique brûlante d’actualité, avec la tenue les 3 et 4 mai, à Skhirat, de la 3e édition des Assises nationales de la Fiscalité. Le ministère des Finances ambitionne d’y « définir les contours d’un système fiscal plus performant, compétitif, équitable et transparent, reposant sur une assiette plus large et des taux d’imposition moins élevés ». 

Tout un programme, d’autant qu’il y a du pain sur la planche et que ces réformes sont attendues depuis plusieurs années. Ce que vont essayer de faire les décideurs réunis à Skhirat, c’est de jeter les bases d’une réforme pour un système fiscal plus « équitable », plus juste. Pour beaucoup, il s’agit même de faire en sorte que cette réforme participe à l’édification du nouveau modèle de développement.

Et nous ? Salariés, auto-entrepreneurs, consommateurs... Qui va porter notre voix lors du débat pour cette réforme ? Même si le sujet est parfois un peu technique, nous sommes bel et bien concernés. Chaque fois que nous sortons notre porte-monnaie au restaurant ou dans une boutique, nous payons la TVA. Chaque fois que nous recevons notre salaire, nous contribuons sans même nous en rendre compte au budget de l’État en payant l’impôt sur le revenu. La fiscalité s’invite aussi lors des grands moments de nos vies de famille, lorsque nous pensons héritage, achat d’une maison, etc.

Ce que propose Sawty, c’est de mener le débat qui vous concerne ici, sur cette plateforme. Puis, de confier le soin à la rédaction de TelQuel de réaliser une synthèse de ces échanges, d’en rendre compte sur ses supports, et de la transmettre aux responsables concernés (le Chef de gouvernement, le ministre des Finances, son Directeur général des impôts, les deux Présidents des deux chambres du Parlement, les présidents des commissions des Finances des deux chambres et les Présidents des groupes parlementaires des deux chambres).

Pour faire entendre votre voix dans ce débat, deux possibilités :

1) Participer à la « consultation » ci-dessous en décrivant

  • Les problèmes que vous ressentez dans l’impôt actuellement
  • Les solutions que vous proposez pour le rendre plus juste

2) Répondre à un questionnaire d’une dizaine de questions qui nous permettra de mieux connaitre votre perception du système fiscal.

À vous de jouer !

Participer

Participants 134 Inviter